monsieurjojo

Notes numériques et véliques

Vendée Globe 2012 : des ambitions numériques ?

L’affiche du prochain Vendée Globe, celui de 2012, a été officialisée lors du salon du nautique ce 06 décembre 2011. Un nouveau visuel, pour une nouvelle orientation, de nouvelles ambitions souhaitées par la nouvelle organisation. Faut-il s’attendre à un changement numérique radical ?

Vendée Globe 2012 - AfficheOn peut lire ici les ambitions affichées du groupe organisateur de l’évènement :

placer le nom et la marque du Vendée Globe au cœur de l’image, pour affirmer sa notoriété en France et à l’étranger. L’affiche donne la part belle au blanc, induisant l’aspect environnemental de l’événement et valorisant ses partenaires. Enfin, la ligne d’horizon bombée rappelle la dimension planétaire de l’épopée tant sur le plan géographique que médiatique

Je retiendrai personnellement les mots suivants : marque, notoriété, partenaires, dimension planétaire.

On peut ainsi entrevoir une chose : l’aspect marketing international de l’évènement. Un aspect à travailler sur le long terme dont l’ambition est d’éviter, j’imagine, d’avoir en 2016 un plateau encore plus réduit que la prochaine édition (15 bateaux inscrits au moment où cette note est écrite, contre 30 précédemment). Ce n’est pas un drame, ça inquiète, mais cela montre clairement un certain essoufflement en terme de sponsoring pour commencer… de la classe IMOCA ensuite ? Mais là n’est pas le sujet :)

On espère ainsi que l’organisateur ne va pas se focaliser, comme d’autres, sur les seules retombées télévisuelles et radiophoniques. Si on désire viser large aujourd’hui, un seul réseau de base : Internet.

En connaissance de cause, dans la voile, les budgets alloués au numérique, aux médias sociaux en particulier sont assez ridicules… A budget non adapté, difficile de faire intervenir les bonnes personnes pour :

  • réfléchir à une stratégie digitale adaptée, en adéquation avec les objectifs de l’organisateur
  • mettre en place un dispositif propice au partage et à l’échange
  • afficher une certaine créativité ou une certaine originalité histoire de se démarquer, de se mettre en avant
  • mesurer le tout afin d’améliorer la machine numérique, de ne pas faire un mauvais cap

Va pas falloir se louper cette année. Il n’y a pas de raison remarquez car on part de loin voir de rien : pas de compte Twitter aujourd’hui, une page Facebook mélangeant deux langues pour au final ne diffuser que les articles publiés sur le site officiel. La page compte aujourd’hui un peu plus que 6000 fans.

Va falloir séduire, se mettre en avant, prendre des risques. Le Vendée Globe 2012 va être LE cas à zieuter en ce qui concerne les dispositifs numériques dans la course au large… française.

Départ le 10 novembre 2012.

Next Post

Previous Post

6 Comments

  1. Christophe 09/12/2011

    Johann,
    C’est un mauvais cas d’école car la puissance de l’événement fait que la recherche d’audience sur les médias sociaux est à la marge.
    2008-2009 213 millions de pages vues +58%

    2004/2005 2008/2009 % augmentation
    Pages vues 135 243 328* 213 006 035* + 57 %*
    Total visites 10 819 682 49 245 505 +355 %
    Visiteurs uniques par jour 150 000 224 647 +56,27 %
    Visites site anglophone 2 163 936 5 909 460 +173%
    Nombre d’abonnés newsletter confirmés 14 516
    dt 2 150 UK 29 797
    dt 5 148 UK +105,2%
    Video 16 412 714 vidéos qui ont été vues par les Inernaute, soit une durée totale de 467 534 heures (53 ans et 5 mois) en continu.

    Donc pas convaincu que ce soit la problématique dans ce cas précis.

  2. Johann Rénel 09/12/2011 — Post Author

    Je ne dis pas que c’est un cas d’école, mais le cas à suivre par rapport aux objectifs à atteindre. Et mon petit doigt me dit que d’autres CAL françaises auront bientôt les mêmes objectifs.

    Concernant tes chiffres, je ne vois pas de segmentation particulière. Tous le monde dans le même panier, ce qui est une erreur à mon sens. Cette segmentation associée aux médias sociaux, permettrait de parfaire la typologie des contenus. Quoi diffuser, pour qui, pour quelle cible etc.

  3. Fabien 09/12/2011

    Il va sans dire que le Vendée Globe a très certainement de fortes ambitions numériques.

    Si ton impatience d’aficionado est compréhensible, il faut peut-être s’interroger sur la stratégie de présence du Vendée Globe (notamment sur les réseaux sociaux) au regard des cibles, de l’opportunité et d’un certain nombre d’autres contingences.
    Une présence tout azimuts et multi supports n’est pas forcément gage de pertinence ou d’efficacité

  4. Johann Rénel 09/12/2011 — Post Author

    Tu réponds à qui Fabien ? Si c’est à moi, que dire si ce n’est que nous sommes en phase puisque c’est ce dont je parle :)

  5. Fabien 09/12/2011

    Nous sommes d’accord alors.

  6. Johann Rénel 09/12/2011 — Post Author

    Je rajouterai aussi que le marketing de masse n’est pas forcément révolu (il y aura potentiellement toujours plus d’audience sur la TV/radio, sur un site central, que sur une page Fan ou compte Twitter) mais que la multitude de canaux aujourd’hui disponibles permet une certaine segmentation.

    Enfin, si une marque doit s’engager envers son audience, sa communauté (1 cible = 1 communauté ?), ce n’est pas au travers de la TV ou un site esseulé

© 2017 monsieurjojo

Theme by Anders Norén